Les indispensables en randonnée



Partir en randonnée, c’est l’une des activités de plein air les plus populaires au Québec. Pour que votre expérience soit agréable pendant et après, voici la liste des 5 indispensables pour la randonnée en plein air!


Les bâtons de marche


Peu importe la saison, la longueur de la randonnée et la forme physique, pour moi, les bâtons de marche c’est un MUST ! Non seulement ça permet de réaliser vos randonnées de manière plus sécuritaire, mais ça permet d’économiser beaucoup d’énergie lors d’une randonnée plus longue ou plus difficile.

Lors de la descente, ils permettent de ralentir sa vitesse de marche (et de ménager ses genoux au passage !) En effet, l’utilisation de bâtons de marche réduit les impacts et la charge sur nos articulations (c’est même prouvé scientifiquement). C’est encore plus significatif si vous portez de lourdes charges dans votre sac à dos.

Les bâtons de marche sont souvent sous-estimés, mais ils sont pourtant parmi vos meilleurs alliés en randonnée !


En hiver, raquettes ou crampons?


En ce qui concerne l’usage de raquettes ou de crampons, il existe plusieurs différences (je dirais aussi qu’il existe aussi 2 « teams » bien distinctes, « team raquette » et « team crampons »). Ces deux outils, bien qu’ils peuvent avoir des similitudes, sont totalement différents.

Je dois l’avouer, pour la randonnée en hiver, c’est souvent un dilemme à savoir lesquels utiliser. Tout dépendra en fait de l’activité ou du sentier que vous souhaitez faire.

Sur un sentier bien entretenu et tapé par le passage de nombreux randonneurs, les raquettes vous seront complètement inutiles. Sur une longue distance dans ces conditions, vous risquez même de terminer votre journée avec des courbatures (je parle ici par expérience pour avoir fait 8 km dans un sentier où les raquettes étaient pratiquement inutiles).


Si vous suivez des sentiers existants, surtout en montagne, les crampons s’imposent. Sur de nombreux sentiers populaires, il est même facile de marcher simplement avec nos bottes d’hiver. Il existe certains modèles de raquettes spécialement faits pour la montagne, cela peut être très intéressant si c’est le type de sentier que vous pratiquez régulièrement. D’ailleurs, si vous êtes un adepte du hors-piste, les raquettes seront beaucoup plus appropriées.


La bouteille d’eau


S’hydrater en randonnée, peu importe la saison, est très important. Un manque d’eau peut nuire non seulement à vos performances, mais vous aurez aussi beaucoup plus de chance de souffrir de courbatures si vous êtes mal hydraté. C’est donc un élément à ne pas négliger dans votre préparation à la randonnée, en toute saison.


Il est également conseillé de bien s’hydrater 2 heures avant le départ. Privilégiez la consommation d’eau à la consommation de boissons gazeuses ou de boissons énergisantes. Ces boissons sont souvent trop sucrées et peuvent même accélérer la déshydratation.


En été, une simple bouteille d’eau (svp, privilégiez les bouteilles réutilisables) fera l’affaire, mais qu’en est-il en hiver, lorsque l’on part en randonnée sous des températures glaciales? Pour éviter que l’eau ne gèle, il ne faut pas remplir sa bouteille complètement et utiliser de préférence un étui spécial pour bouteille d’eau, qui la protégera du froid. Certaines bouteilles de randonnée vendues en magasins spécialisés peuvent même résister au gel. Les sacs d’hydratation peuvent aussi être une alternative intéressante, mais veuillez à garder la poche d’eau à l’intérieur de votre manteau.


Les bons vêtements selon la saison


En été et en automne, c'est surtout ce qu'on porte comme souliers ou botte de marche à mon avis qui est primordial. Être bien chaussé fera la différence entre une randonnée agréable et terminer la journée avec une blessure ou de nombreuses ampoules au pied! Favorisez des chaussures de randonnée avec une semelle de qualité ou des bottes de marche qui protège bien la cheville.


Le principal truc pour la saison hivernale, pour éviter d'avoir froid, c'est évidemment choisir les bons vêtements. Avez-vous déjà entendu parler du multicouches?


C'est le secret pour rester au chaud et confortable! Cela vous protègera de l'humidité, du vent et du froid. Le système multicouche est composé de trois éléments : la couche de base, la couche intermédiaire et la couche externe.


La couche de base est la couche en contact direct avec la peau. Il faut donc choisir un vêtement qui évacue bien l'humidité. Pour cette couche, la laine mérinos est l'un des meilleurs tissus. La couche intermédiaire procure une couche de chaleur et va favoriser le transfert de l'humidité vers la couche extérieure. Des vêtements en laine polaire sont un excellent choix pour cette couche. Finalement, la couche externe est celle en contact direct avec les conditions extérieures et les intempéries. C'est cette couche qui vous protégera du vent, de la pluie ou de la neige.


Vous voilà donc bien informé pour profiter au maximum de votre randonnée. N'oubliez pas aussi lors de votre prochaine sortie en plein air de respecter les principes du Sans traces. Il suffit de quelques petits gestes à faire (ou ne pas faire) pour rendre votre sortie plus éthique. Je vous en parle d'ailleurs plus en détails dans cet article.

32 vues0 commentaire