Sur la route de la Côte Est américaine : Ogunquit



En langue indienne Abenaki, Ogunquit signifie « l’endroit en bord de mer » et fut d’abord un village au sein de Wells, fondée en 1641. À ses débuts, la pêche était un moyen de subsistance majeur.

Ce magnifique endroit porte très bien son nom, car il séduit depuis le 20e siècle de nombreux artistes. Ogunquit est d’ailleurs connu grâce au roman Le Fléau de Stephen King publié en 1978. Ogunquit a aussi la réputation de posséder la plus belle plage de toute la Côte est! J’ai été particulièrement séduite par le petit village de Perkins Cove et sa marina. La plage d’Ogunquit et le secteur de Perkins Cove sont reliés entre autres par le magnifique sentier Marginal Way.



Le long de la rue principale de Perkins Cove se trouvent plusieurs boutiques et restaurants. L’ambiance des lieux est des plus charmante! De nombreuses excursions aux baleines ou de pêches partent de cet endroit. Plusieurs restaurants offrent une jolie vue sur la marina. Dans le quartier alentours, la location de maison semble très populaire!


Ce magnifique endroit porte très bien son nom, car il séduit depuis le 20e siècle de nombreux artistes.


Un peu moins près de la mer se trouve mon coup de coeur du secteur : l’Ogunquit Playhouse. L’histoire de ce magnifique théâtre débute en 1933 lorsqu’un garage situé sur la rue principale d’Ogunquit fut entièrement rénové et transformé en théâtre. À l’été de 1933, le théâtre ouvre ses portes pour la toute première fois! Durant les décennies suivantes, le théâtre va acquérir une réputation régionale et même internationale pour ses productions. Le bâtiment est même aujourd’hui inscrit au registre national des lieux historiques des États-Unis. Produisant près d’une dizaine de comédies musicales par année, le théâtre est passé d’un petit théâtre d’été à un évènement régional majeur!



Posts récents

Voir tout